Les différents types d'isolants

De nombreuses catégories de matériaux existent pour isoler. Citons par exemple les laines de verre ou de roche, qui sont proposées en rouleaux, en panneaux ou à épandre. Les isolants minces, à bulles – avec des bulles d'air entre deux films d'aluminium –, ou multicouches – polyester, ouate, laine de mouton, lames d'air – sont également disponibles. Enfin, des matériaux plus naturels, comme la laine de chanvre, de mouton ou de coton, assurent des performances thermiques équivalentes aux matériaux dits ‘‘classiques''.

L'isolation par l'extérieur

Posé sur la maçonnerie extérieure, l'isolant enveloppe le bâtiment, supprimant les ponts thermiques, permettant à l'habitation d'accumuler chaleur en hiver et fraîcheur en été et assurant, en complément, une bonne isolation phonique. Pour la mettre en place, on réalise un bardage ventilé avec une ossature fixée sur la façade dans laquelle on installe des panneaux, rigides ou en rouleau. On privilégie alors la laine de verre ou les panneaux de polystyrène extrudé (avec parevapeur, pour empêcher l'humidité de traverser), aux bonnes qualités de résistance mécanique.

L'isolation des sols

Un élément à ne pas oublier, tant le froid peut venir du sol. On utilise alors des panneaux en polystyrène (extrudé ou expansé) ou des panneaux en laine minérale que l'on pose sous la dalle ou sous la chape. Ils garantissent une bonne isolation thermique, mais aussi phonique, limitant la propagation des sons.

L'isolation des toitures et des combles

Le toit ou les combles sont des espaces à isoler systématiquement. Pour la toiture, on utilise des panneaux autoportants, fixés entre la charpente et la couverture. Très épais, ils comportent de la mousse de polyuréthane, particulièrement efficace. Pour les combles, qui, non isolés constituent 30 % des déperditions d'énergie dans une maison, il faut différencier entre les combles perdus et les combles accessibles.

Dans le premier cas, on utilise un produit à épandre pour atteindre les moindres recoins, ou le rouleau.
Dans le second cas, on privilégie l'isolation entre les chevrons avec des panneaux ou des rouleaux ou, pour optimiser l'espace, avec des isolants minces de dernière génération, qui se démarquent par leur faible épaisseur et sont très pratiques pour les rampants. Mais attention, peu d'entre eux ont une certification.

L'isolation des murs intérieurs

Là encore, on peut utiliser des panneaux ou des rouleaux, glissés entre les armatures. Pour les murs réguliers, choisir des panneaux composés d'un isolant (laine de roche, polystyrène expansé…) d'épaisseur variable et d'une plaque de plâtre aux bords amincis. Une solution idéale, qui assure à la fois une bonne isolation et une belle finition.

L'isolation des cloisons

Lors de la réalisation d'une cloison, il est important de penser à l'isolation phonique. Il faut donc prévoir la pose de panneaux rigides, semi-rigides ou rouleaux entre les plaques de plâtre. Différents matériaux sont proposés, de la laine de roche à la laine de verre, en passant par les panneaux de chanvre, de fibres de bois, de coton ou de laine de mouton.

Matériaux d'isolation thermique

À la recherche d'un spécialiste en produits d'isolation ? Les Ets Bois Goffaux à Fleurus vous conseillent dans le choix des matériaux isolants.

Que ce soit pour le toit ou la façade.
A poser de l'intérieur ou de l'extérieur.
Acoustique ou thermique.
Nous avons toutes les solutions.

Chez nous vous trouverez les produits d'isolation classique et les produits écologiques :

  • Laine de bois
  • Fibres de bois
  • Laine minérale
  • Laine de roche
  • Laine de verre
  • Polyuréthane

Nos marques : Rockwool, Ursa, Eurotan, Ikopro, Styrodur, Knauf, Albintra,...

N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.